mardi 24 avril 2018

L'hémorragie de la délivrance : parlons-en.

L'hémorragie de la délivrance est un sujet qui est bien peu (voire pas du tout) abordé par les sages-femmes ou les médecins. J'ai eu très peu d'informations à ce sujet, et peu de personnes pour répondre à mes questions. Or, j'ai vécu cela et j'aurais beaucoup aimé que quelqu'un soit là pour m'en parler... Alors voici mon témoignage.

  J'ai accouché à la maison (voir mon témoignage en vidéo) et, malheureusement, j'ai fait une hémorragie du post-partum ; un fragment du placenta était resté accroché et la délivrance (moment où le placenta est expulsé) n'a pas pu se faire, c'est ce que l'on appelle la rétention placentaire*. C'est l'une des causes possibles de l'hémorragie, l'autre cause étant l'atonie utérine. Les contractions ont donc continué, accompagnées de saignements abondants : c'est ce que l'on appelle l'hémorragie de la délivrance.
Comme le placenta n'était toujours pas sorti, et qu'aucune des deux sages-femmes que j'avais consulté pour un accouchement à domicile n'était venue, j'ai dû aller d'urgence à l'hôpital, où le placenta a été expulsé et où une sage femme a retiré le morceau restant.

Tout s'est très vite enchaîné ensuite, car j'ai dû être transfusée, et mon mari a entendu plein de discours culpabilisants... Et là : rien. On m'a dit que j'avais fait une hémorragie de la délivrance et que j'avais perdu beaucoup de sang, mon mari a même entendu un "un peu plus et elle était stérile" cinglant... Mais aucune réponse n'a été donnée à nos questions. Face à ce manque cruel d'informations, je me suis renseignée par moi-même pour connaître les causes et les conséquences.

Quelles peuvent être les causes de l'hémorragie du post partum ?

Un accouchement très long ou au contraire se passant très vite, un bébé très gros, une fin de grossesse agitée, une carence en fer, des facteurs psychologiques... Les raisons sont en fait assez floues, il n'y a pas vraiment de profil type.

L'hémorragie de la délivrance rend t-elle stérile ?

Alors non, l'hémorragie de la délivrance ne rend pas stérile, je vous rassure immédiatement. J'ai lu depuis de très nombreuses histoires de maman ayant eu de nouveau des enfants après une hémorragie du post partum. J'ai eu l'occasion de discuter avec une maman qui avait fait une hémorragie lors de son premier accouchement, et à qui ce n'est jamais arrivé de nouveau par la suite. La personne ayant fait cette remarque à l'hôpital faisait référence à l'hystérectomie qu'exigent certains médecins à la suite d"une hémorragie, dans certains cas... Et que bien heureusement je n'ai pas subie. Je ne peux pas vous en dire davantage sur le sujet car il y a malheureusement très peu de références et d'informations. La femme étant toujours honteusement infantilisée à l'hôpital, c'est apparemment assez courant d'entendre ce genre de propos...

Comment se sont passées les suites de couche ?

Le retour de couche a été très long, un peu plus de 13 mois ; en même temps, j'allaite toujours, et le retour de couches est toujours plus long avec l'allaitement. Pour ma part, il a fallu deux - trois cycles menstruels complets avant que les règles ne redeviennent comme avant ma grossesse.
       Et la pratique du flux instinctif ? Difficile (très difficile même) à remettre en place, il m'aura fallu plusieurs mois pour réhabituer pleinement mon corps. La difficulté ne résidait pas seulement dans le contrôle, mais aussi et surtout dans le manque d'énergie. Je n'avais pas la concentration nécessaire, et la mise en place a donc pris plus de temps.

Comment compenser les carences après une hémorragie ?

Pour ma part, j'ai refusé le traditionnel tardiféron au profit d'un complément plus naturel et compatible avec l'allaitement, le Floradix Fer & Plantes, qui existe en comprimés ou sous forme liquide (plus puissant et efficace). Comme j'ai été transfusée, j'ai eu des contrôles réguliers par la suite. Pour information, le Floradix peut aussi être pris lorsque l'on est enceinte.
Par ailleurs, la chute de cheveux post-partum a été telle qu'après presque huit mois de diverses chutes de cheveux importantes arrivant par vagues, j'ai dû couper 20 centimètres en août de l'année dernière pour retrouver de belles pointes ! Là aussi, j'ai fait une dernière cure d'un mois de Floradix, et plus aucune chute de cheveux ne s'est déclenchée par la suite. 

Quels sont les risques pour les prochains accouchements ?

Le fait d'avoir eu une hémorragie de la délivrance ne veut pas dire que cela va arriver systématiquement. Les accouchements suivants peuvent très bien se passer sans aucun problème. Chaque grossesse est différente et chaque accouchement également. Cela dit, par précaution, les sages-femmes considéreront que le risque est plus élevé chez vous si cela vous est déjà arrivé. Les grossesses suivantes seront un peu plus surveillées !

Hémorragie de la délivrance :
Le facteur psychologique.

    Voilà quelque chose qui n'est absolument pas abordé sur le net, et très peu par les sages-femmes. Le facteur psychologique a toute son importance dans le déclenchement d'une hémorragie du post partum.
Il convient de se poser plusieurs questions :
- A t-on subi des pressions de la part de l'extérieur, de l'entourage ? Notamment lorsque l'on a exprimé le désir d'accoucher chez soi - ce qui est la norme dans les pays scandinaves mais pas chez nous...
- S'est-on trouvé dans des situations très stressantes, en mouvement perpétuel, y a t-il eu des facteurs d'angoisse ?
- Lors de l'accouchement en lui-même, a t-on subi des pressions (plus courant lorsque l'on se trouve à l'hôpital)..?

Autant de questions auxquelles vous êtes la seule à pouvoir connaître la réponse, encore une fois. Tout cela reste de l'ordre de la supposition, de la suggestion ; mais quand on sait à quel point le psychique peut impacter le physique, ce n'est certainement pas quelque chose à prendre à la légère.
Je ne saurais que trop vous recommander de prendre vos distances, voire de couper carrément les ponts, avec un entourage malveillant et surtout lors d'une grossesse.
L'hormone du stress, le cortisol, peut en effet avoir des effets néfastes chez la mère mais aussi chez l'enfant qu'elle porte. Pourrait-elle être une des causes de l'hémorragie ? Personne n'a su clairement me répondre, mais s'il est évident que le stress augmente les risques, on peut se poser la question. Il est donc essentiel d'essayer de se couper totalement des relations empoisonnantes auxquelles on peut faire face. Avoir, en parallèle, des personnes près de vous pour vous défendre face aux remarques culpabilisantes et déplacées que peut faire l'entourage est aussi très important.

J'espère que ce témoignage vous sera utile.
N'hésitez pas à témoigner vous aussi par commentaire si vous avez vécu une hémorragie de la délivrance.

lundi 18 décembre 2017

Déballage, Haul : colis Ecco Verde (cosmétique naturelle)

Cela faisait un moment que je ne vous avais pas parlé de cosmétique naturelle. Et pour cause, je ne commande que très rarement car les produits que j’utilise durent très longtemps grâce à ma routine capillaire actuelle (et l’espacement des shampoings). Il faut dire aussi que parler souvent de cosmétique m’ennuie - c’est pourquoi je n’en ferai pas une habitude sur ce blog. La rareté fera le plaisir pour ce genre d’article ! 


J’ai donc commandé une crème visage, un gel d’aloé vera, deux shampoings et un après-shampoing ; je voulais tester le Desert Essence à la mangue, mais devant la difficulté de me le procurer sur un site Européen, j’ai renoncé pour l’instant et ai préféré me tourner vers une marque italienne que je n’avais jamais testée, Officina Naturae.

Voici la liste des produits commandés : 

                               - La crème au physalis Delidea Bio 

                               - Le shampoing Benecos à l’abricot

                               - Le shampoing Hands On Veggies au chou kale 

                               - Le gel d’aloé vera Bioearth

                               - L’après-shampoing Officina Naturae 

    La marque Hands on Veggies pourrait tout à fait figurer dans la liste des marques de confiance présente à la fin de mon livre (14 Commandements Pour prendre Soin de ses Cheveux Naturellement, aux éditions Lanore) mais elle n’existait pas encore lors de sa sortie ! Ce sont des produits que vous pouvez acheter les yeux fermés.

Cela fait maintenant quatre jours que j’utilise la crème visage Delidea Bio, en complément du gel d’aloé vera, que j’applique le soir avant d’aller me coucher. Ma peau est pratiquement revenue à son état habituel ! Je pense intégrer cette crème à ma routine pour cet hiver, puisque je trouve tout simplement plaisant d’intégrer ce geste beauté à mes habitudes.

Je vais décrypter la composition de cette crème, en commençant par traduire les ingrédients. 

Ingrédients (INCI) : Aqua (Eau ) Helianthus Annus Seed Oil (Huile de tournesol) Citrus Aurantium Dulcis Flower Water (Eau florale de fleur d’oranger) Glycerin (Glycérine végétale) Cocos Nucifera Oil (Huile de coco)  Betain (Bétaïne, tensioactif, émulsifiant) Dodecane (Alcool) Theobroma Cacao  Seed Butter (Beurre de cacao) Cetearyl Olivate, Sorbitan Olivate (Émulsifiants naturels, huile d’olive estérifiée) Physalis Angulata Extract (Extrait de physalis) Buddleja Davidii (Butterfly Bush) Extract (Extrait d’arbre aux papillons), Caprylic/capric Triglyceride (émollient), Caesalpinia Spinosa Gum (Gomme Tara, agent filmogène naturel), Squalene (Ingrédient huileux issu d’huiles végétales), Beta-Sitosterol (phytostérol ayant des propriétés régénérantes), Tocopherol (Vitamine E, conservateur), Dehydroacetic Acid (Conservateur), Benzyl Alcohol (Composant présent dans certaines huiles essentielles, conservateur), Parfum (Fragrance) Limonene, Linalool (Composants naturels des huiles essentielles et du parfum).

     Cette crème a une composition tout à fait excellente. Aucun des ingrédients qu’elle contient n’est mauvais, et plus encore, la plupart ont individuellement des propriétés intéressantes pour la peau. Outre les huiles végétales, l’hydrolat et les divers émulsifiants naturels, elle contient du Beta-Sitosterol qui possède des qualités très intéressantes pour les cellules de la peau ; cet ingrédient a pour propriété d’aider à leur régénération. 

      D’un point de vue plus mystique, j’ai avant tout choisi cette crème non pas pour sa composition, fut-elle parfaite, mais pour son extrait de physalis, car j’aime énormément cette plante. La baie, cachée et protégée par une enveloppe fragile, lui donne un côté précieux, doux et enveloppant… De plus, cette plante réconfortante se trouve plus facilement en hiver, ce qui est parfait puisque c’est durant les temps les plus froids que je comptais en faire l’usage. Je considère que l’aspect symbolique des ingrédients compte tout autant - et si j’avais choisi instinctivement cette crème, ce n’est certainement pas sans raison ! 
Je constate qu’elle a une très bonne affinité avec ma peau. Je vous la recommande sans hésiter si comme moi vous avez une peau fine, qui a tendance à devenir légèrement grasse avec le froid. Je pense que chacun de nos gestes doit être pensé, et pour ma part, je ne me voyais pas intégrer sans y réfléchir un produit tel qu’une crème pour le visage, qui comporte une notion de rituélie : que ce soit dans l’heure ou dans la gestuelle, il y a une répétition, un acte de volonté ; en l’occurrence, la volonté de soigner, embellir sa peau. C’est presque un acte magique ! ;-) Après tout, on appelle bien cela un rituel de beauté !

Pensez aux produits que vous utilisez non pas en tant que simples mélanges d’ingrédients divers, mais en produits composés avec soin, de matières premières agissant en harmonie les unes avec les autres ; cela devient tout de suite plus intéressant. En tout cas, lorsque je fabrique mes propres cosmétiques (quand le temps me le permet), je pense avec soin chaque détail, même au niveau symbolique.


Et vous, quels soins utilisez-vous en ce moment ?

dimanche 3 décembre 2017

Des bougies Pomme d'Ambre pour les fêtes de Jól.

C’est aujourd’hui le second dimanche avant Jól ; il neige sur notre belle Auvergne, deux bougies sont allumées sur la couronne de l'avent… Et l’occasion est parfaite pour commencer la décoration.


Dans cette vidéo, je vous montre comment faire des bougies façon Pomme d'Ambre (aussi appelées Pomanders) pour les fêtes de Jól (terme norrois pour Yule). 

On peut ainsi faire de jolies choses avec les oranges que l'on vient de presser !

Matériel :

       - Des oranges 
       - Des clous de girofle 
       - De la cire d’abeille 
       - Du fil de lin

Si vous n’avez pas de mèche à bougie, vous pouvez utiliser du fil de lin, ou du fil de cuisine. Il suffit de couper de petites mèches d’environ 5 centimètres de long. Vous pouvez utiliser des granules de cire d’abeille, il vous en faudra alors environ deux cuillères à soupe par bougie. 

Tout ce qu’il faut savoir de plus est présenté dans le tutoriel en vidéo.

Vous pouvez aussi réaliser ces bougies avec des pamplemousses, pomelos, mandarines… 

Et vous, qu’avez-vous prévu pour les fêtes de Jól ? 

Avez-vous des idées de décoration ?

mardi 28 novembre 2017

Lithothérapie : UNBOXING de la boutique Totem Turquoiseau

Il me tardait de vous présenter cette échoppe ésotérique en ligne… Il s’agit de la boutique Totem Turquoiseau.




Tristana et moi-même avons fait il y a quelque temps un petit troc à l’occasion d’une de mes ventes sur instagram, et j’ai donc reçu de sa part les quatre jolis objets que je vous présente dans cette vidéo. J’en suis ravie et je vous recommande fortement cette boutique, qui plus est gérée par une personne ayant de solides connaissances en matière de cristaux. Si vous débutez avec les pierres, Tristana sera de bon conseil - n’hésitez donc pas à lui poser des questions.

La boutique : Totem Turquoiseau

Mes pierres et mon pendentif :


J'espère que ce petit unboxing vous plaît !
Et vous, sur quelles boutiques aimez-vous acheter vos pierres ?